Préparer les vacances pour mieux en profiterElles sont là, elles approchent à grand pas. Nous les avons rêvées, programmées, organisées. Elles vont être géniales. C'est les vacances ! Et pourtant l'exercice n'est pas toujours simple. Comment faire pour résoudre la quadrature du cercle et permettre à chacun de trouver sa juste place. Comment nous assurer que nous allons y trouver notre compte. Nous en parlons avec Valérie Chopin sur le plateau de Bretagne Matin. Et si avant de partir en vacances nous nous posions la question "Quel est mon minimum vital pour me sentir en vacances ?"  

Accompagner nos ados qui révisent.Un fois de plus j'ai eu le privilège d'intervenir au coté de Valérie Chopin dans l'emmision Bretagne Matin sur France 3 Bretagne. Le question était "Comment faire pour accompagner nos ados dans leur révision ? " Tout un programme n'est ce pas ? Une période spéciale pour toute la famille qui nécessite certains aménagements et certaines discussion. 

 

Quel est mon besoin ?

Quand je râle, c'est qu'il y a quelque chose qui ne me convient pas. Souvent, c'est surement plus simple de penser que c'est la faute des autres ! Parce qu'ils font des choses que je ne souhaite pas (laisser la table du petit déjeuner en vrac, hurler sur sa soeur, ...) ou ne font pas des choses que je souhaite (tirer la chasse d'eau, mettre à sécher sa serviette après la douche, ....). En faite derrière une râlerie il y a un besoin non satisfait. Prendre le temps d'identifier mon besoin va m'aider à en prendre soin et à me sentir moins agacé par le comportement des autres

Comment je me sens ?

Prendre le temps de réfléchir à comment je me sens, va m'aider à adapter mon comportement pour le bénéfice de tous ! Partager comment je me sens avec les membres de ma famille, va me permettre de cultiver une relation de qualité avec les gens que j'aime.

Et si vous osiez vous montrer telle que vous êtes ....

 

L'oreiller de la colère

Que puis je faire lorsque mes enfants sont en colère contre quelqu'un ou quelque chose ? Certe il ne choisit pas de l'être et lui interdire de va pas l'aider. Je vous présente aujourd'hui un "accessoire" qui m'a été d'une grande aide quand mes enfants étaient plus petit.

Les petits bonheurs en famille

 

Il y a tellement de chose à faire pour que cela "tourne" comme il faut dans une famille - les repas, les conduites, les devoirs, les lessives, les bains, le rangement, le ménage, ...... Résultat parfois nous oublions de savourer les petit bonheurs en famille

Prendre soin de la femme

Parfois nous avons tellement envie de bien faire avec nos enfants que nous leur donnons tout: tout notre temps, toute notre énergie, toute notre attention. Nous voulons tellement être irréprochable que nous nous oublions et qu'à la fin de la journée nous sommes à sec ! A sec d'énergie, de bienveillance, de patience et nous devenons celle qui râle sur tout le monde et pourrie l'ambiance

plus de coopération 2

J’ai la conviction que nos enfants sont plutôt prêts à coopérer et qu’en fait ils résistent à l’injonction de coopérer plus qu’à l’action de coopérer. Et je pense que nous sommes comme eux. Nous sommes plutôt d’accord pour contribuer à la vie de famille mais si nous avions un petit chef au dessus de notre tête pour nous dire quoi et quand faire les choses, nous aurions plutôt tendance à résister et à râler !

plus de coopération en famille Oui, nous sommes les parents et nous avons la responsabilité et la charge du bien-être de nos enfants. En terme logistique, cela implique de les nourrir, les habiller, leur fournir un toit sans qu’ils aient à se soucier de comment nous y arrivons. Mais tout de même nous vivons sous le même toit, nous partageons la même salle de bain, la même cuisine, le même canapé. Alors cela nous semble bien normal que tous les membres de notre famille coopèrent au fonctionnement de notre foyer ...

C'est celui qui fait qui a raison

Vivre en couple, c'est vivre sous le même toit. Et il arrive que nous nous n'ayons pas la même  manière de penser comment les choses doivent être faites. Comment mettre le linge a sécher ? Comment laver la vaisselle ? Comment ranger la cuisine ? Comment charger une voiture ? Et on se retrouve à critiquer l'autre sur sa manière de faire en oubliant de voir qu'à sa manière il contribue ....

rdv canapé

Avant d'être parents, nous avions tout notre temps pour prendre soin de notre relation. Nous allions au cinéma, au restaurant, nous sortions avec des amis et surtout nous avions plein e temp pour discuter de ce que nous aimions, ce qui nous faisait vibrer, de ce à quoi nous aspirions. Aujourd'hui la vie de famille prend beaucoup plus de place, et parfois il ne reste que des miettes pour notre couple.

Bazar dans la cuisine

 

Ce matin, je suis entrée dans ma cuisine et mes enfants avaient laissé leur petit déjeuner en vrac sur la table. Que faire râler ou ne pas râler ? Les maudire ? Les menacer ? Finalement quel est mon objectif ?

Les calins

 

Cette semaine, il y a la journée des câlins. Et si on en profitait pour en faire encore plus à nos enfants et notre conjoint, si on osait en demander ! Savez vous que les câlins sont une source de bien-être physiologique, cela permet à notre cerveau de produire de la dopamine, de l'endorphine qui sont aussi appelée hormones du bonheur, du plaisir.

Les encouragements

 

 

En croisant un radar pédagogique, j'ai touché du doigt l'intérêt d'encourager et valoriser les bons comportements pour stimuler la motivation à bien faire de nos enfants.

la paix en famille

 

 

 

En ces moments si particuliers, je me suis demandée ce que je pouvais faire face à cela.

Que puis-je faire à mon niveau de parent, pour cultiver la paix, là où je suis, dans ma famille ?

 

 

 

Je viens de lire "la magie du rangement" un livre de Marie Kondo. Son invitation à vivre dans un espace plus zen car plus vide, m'a fait rêver. Je me voyais déjà armée de sacs et de cartons, vider ma maison des objets qui ne me mettent pas en joie. Je me voyais tout apporter à Emmaüs  pour {enfin} me sentir plus sereine car moins envahie par le bazar ambiant. Le problème c'est que je vis avec des gens (mon conjoint et mes enfants !) et ils n'ont pas {pour l'instant} la même vision de choses.

Je ne suis pas une femme maniaque qui a besoin que chaque chose soit à sa place pour se sentir bien. Pourtant avec quatre enfants à la maison, mes nerfs sont parfois mis à l'épreuve.

 

Oser se faire aider, demande de l'audaceOser se faire aider, demande de l'audace !
Lorsque j'étais une jeune maman, j'ai cru devenir folle. Mes enfants, mon couple, ma famille ne ressemblaient en rien à ce que j'avais imaginé. Et je n'osais pas me faire aider, pas le temps, pas d'argent, pas envie de tout remettre en question. C'est quand j'ai réalisé combien cela me coûtait de rester encore et toujours dans la même situation que j'ai décidé de passer l'action. Je vous en parle dans cette vidéo.

C'est important de prendre soin de soi

 

 

Oui nous le savons tous. C'est important de prendre soin de soi. En particulier lorsque nous sommes des mamans  en "activité". Pour moi le chemin fut long, voici les embuches que j'ai du franchir

 

Arrêter d’accuser l’autreVous est- il déjà arrivé de péter un câble pour des serviettes en boule dans la salle de bain ou une table de goûter mal (pas) rangée ? On se dit « Ce n’est pas possible, il se moque de moi (il se fout de moi !), il n’en n’a rien à faire de mes demandes, il ne me respecte pas. Il faut que je reste ferme, que je ne lâche rien sinon tout va partir à vau l'eau dans cette maison. ». Alors on hurle dans la salle de bain ou la cuisine et nos enfants soient se bouchent les oreilles, soit débarquent en râlant et se plaignant.

La porte des toilettes est encore ouverte !Depuis quelques jours, j’ai décidé de m’attaquer à un petit problème de ma vie de famille : la fermeture de la porte des toilettes !

Chez nous, la porte des toilettes donne sur  l’entrée et  très très très souvent, lorsque je rentre ou je sors de ma maison, je dois fermer cette porte que mes enfants ont laissé ouverte. Depuis quelques jours j’ai décidé que j’en avais marre et qu’il fallait que cela change.

poser clairement les limites sans donner de fesséesDepuis quelques jours, nous entendons parler de la fessée. Pour ou contre une loi ? Pour ou contre la fessée ? Chacun a son idée et les débats s'enflamment. De mon coté, je sais que chaque parent essaye de faire comme il peut selon son énergie, son éducation, ses valeurs, son enfant, la situation, ....

Et s'il était possible de poser fermement et clairement nos limites tout en vivant dans une ambiance apaisée et joyeuse ? Et si nous déplacions notre objectif en passant de la recherche d'obéissance à celle plus satisfaisante et durable de la recherche de coopération ?

On efface tout et on recommence !Peux être vous est-il déjà arrivé en voyant la réaction de votre enfant, de votre conjoint(e) que ce que vous veniez de dire n'était pas adapté à la situation ?

Peut-être que lorsque vous vous retrouvez au milieu d'un conflit, ou d'une conversation de type ping-pong vous vous dites mais comment avons-nous fait pour en arriver là ?
J'ai dans ma boite à outil de la communication en famille un outil vraiment précieux.

Un Rdv canapé ?Dans nos ateliers J'arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint}, nous parlons beaucoup de prendre soin de nous même et de notre couple. Nous approchons de la date de la saint valentin et les articles sur le couple se multiplient. J'ai hâte de les lire pour voir si l'on y parle du rendez vous canapé.

  

Êtes vous devenue la mère que vous ne souhaitiez pas être ?Vous arrive-t-il parfois de vous coucher le soir et de vous dire « Mais quelle journée « pourrie » je viens de vivre ! » ? Pourtant à bien y réfléchir vous venez de vivre une journée normale de maman normale.  C'est vrai que c'était une journée normale et en même temps pour arriver à ce que tout se fasse et dans les temps vous vous êtes vu être une maman râleuse. 

Mais pourquoi je râle sur mes enfants ?Quand nous avions imaginé être maman, nous n'avions pas imaginé que nous serions à ce point sur le dos de nos enfants, à exiger d'eux un nombre incalculable de choses, sans parler des choses à ne PAS faire ! Et là encore le gouffre se forme entre l'idée que nous nous faisions de notre rôle de mère : disponible, attentionnée, bienveillante et la furie qui habite parfois notre maison ! Alors comment cela se fait il que je râle sur les gens que j'aime le plus au monde ? 

Une fête de noël réussie ?Comme chacun, je vois arriver à grand pas les fêtes de fin d'année. Je me réjouis à l'idée de ces moments en famille, entre amis et en même temps je m’inquiète un peu à l'idée d'embarquer dans ce qui ressemble à un tourbillon, de préparatifs, de rencontres, de repas, de cadeaux, .... Alors entre traditions, usages, désirs des autres, je nous invite à une petite réflexion.

Une chance supplémentaireQuand nous essayons d'être un peu plus le parent que nous avons envie d'être, nous sommes souvent  pleins de bonnes résolutions. Et nous nous disons, à partir de demain, .... 

 Être bienveillanteEtre bienveillante avec mes enfants, par où cela commence ?

Le plus petit pas possible pour plus de joie en familleIl m’arrive souvent d’avoir des grands projets pour moi et ma famille,  (surtout pendant cette période spéciale des vacances). Je me dis « A la rentrée, je vais super bien m’organiser pour avoir plus de temps avec les enfants pendant la semaine. Je vais suivre les conseils de ce bouquin qui parle de communication avec les ados pour améliorer les relations entre nous. Je vais prendre du temps pour moi et faire du sport. » 

Mon envie de changement est bien réelle et je sais que cela serait bon pour moi et ma famille de faire cela … Pourtant j’observe que si j’entame pleine d’entrain le chemin vers  la réalisation vers ces changements, très vite, je me décourage, je suis dans la contrainte, l’effort, la lutte, puis viennent le découragement et le jugement !   

Quel sera le tempo de cette année ?En tant que maman de quatre enfants j'attends souvent la rentrée avec un peu d’appréhension. Ce n'est pas l'achat des fournitures ou la course au certificat médical qui m’inquiètent le plus mais plutôt la mise en route des routines familiales: car entre le boulot, les conduites, les repas, les courses, les activités et tous les imprévus, j'ai parfois l'impression d'être ballottée de tous les côtés, comme dans une machine à laver. Et en début d'année je me demande quel sera le programme : "linge délicat" ou "essorage 1400 tours" !

Alors pour limiter les occasions de râler en famille voilà ce que j'ai choisi pour cette année.

 Je ne râle plus, je rieCe matin, je me suis étouffée avec du café, j'ai arrosé tout mon bureau et j'ai ris ! 

Suis je dingue ? Non, j'ai arrêter de râler ! Se lancer dans le challenge d'arrêter de râler me réserve pleins de surprise. Comme celle de constater que dans certaines situations où j'avais le réflexe, l'habitude de râler, j'ai maintenant le réflexe spontané de rire.

Espace réservé