mercredi, 23 avril 2014 09:50

 Mais pourquoi je râle sur mes enfants ?

Mais pourquoi je râle sur mes enfants ?

Quand nous avions imaginé être maman, nous n'avions pas imaginé que nous serions à ce point sur le dos de nos enfants, à exiger d'eux un nombre incalculable de choses.

  • Lève-toi, lave toi, habille toi, habille toi correctement !
  • Mange, met tes chaussures, prend ton cartable, dépêche-toi !
  • Travaille bien, soit sage, dis bonjour à la dame.
  • Fais tes devoirs, lave toi les mains, range tes chaussures, pose ce portable.
Sans parler des choses à ne pas faire
  • Ne parle pas sur ce ton, n'embête pas ta sœur
  • Ne saute pas sur le canapé, ne passe pas la journée sur l'écran
  • Ne traîne pas en ville, ne répond pas quand je te parle !
  • Tu ne vas pas sortir habillé comme ça !

Et là encore le gouffre se forme entre l'idée que nous nous faisions de notre rôle de mère : disponible, attentionnée, bienveillante et la furie qui habite parfois notre maison !

Mais pourquoi je râle ? Que se cache-t-il derrière mes râleries ?

Lorsque nous avons écrit notre livre « J'arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » avec ma sœur Christine Lewicki, nous nous sommes aussi posé la question. Nous avons fait le constat (comme nous l'avons vu dans mon précèdent article) que nous avons tous de bonnes raisons de râler (fatigue, débordée, pression, ...). Ensuite nous sommes allés chercher ce qui se cache derrière nos râleries. Voilà ce que nous avons trouvé.

Quand je râle, c'est que je suis frustrée, insatisfaite de quelque chose. Et si je suis frustrée, c'est qu'un de mes besoins n'est pas satisfait.

  • Quand je rentre chez moi et que je tombe sur les rollers dans l'entrée, je râle car mon besoin d'ordre n'est pas satisfait.
  • Quand mes deux enfants se disputent, c'est mon besoin d'harmonie qui n'est pas satisfait.

Ce sont mes besoins qui se cachent derrière mes râleries.

C'est important de le savoir car quand je connais mon besoin, je peux en prendre soin en passant à l'action.

Quand je suis seule dans la cuisine, à préparer le repas, et que je râle. Quel est mon besoin qui n'est pas satisfait ?
  • Mon besoin d'aide: je ne veux pas être la seule à faire les choses dans cette maison.
  • Mon besoin de reconnaissance: j'aimerai que l'on me dire merci pour ce que je fais
  • Mon besoin de compagnie: je n'aime pas être seule dans cette cuisine.

Si je regarde uniquement la situation qui me frustre, mon réflexe sera de râler et de me plaindre du comportement des autres qui ne sont pas là. Si je regarde mon besoin qui se cache derrière la râlerie, je vais pouvoir passer à l'action soit en demandant de l'aide, soit en choisissant de continuer à préparer le repas et en gardant à l'esprit l'idée de demander un merci à ma famille au moment de le servir, soit en mettant de la musique pour rendre ce moment agréable par exemple.

Ce n'est pas facile d'identifier ses besoins.

Vous pouvez commencer par regarder cette liste. Nous n'avons pas l'habitude de penser à nos besoins. En voir une liste (loin d'être exhaustive), peux nous aider à nous (re)connecter aux nôtres.

De quoi j'ai besoin pour me sentir bien ?

Quel est mon besoin ?

 

Puis la prochaine fois que vous passez un bon moment, demandez-vous :

« Quel est mon besoin qui est satisfait maintenant ? »

C'est plus facile d'identifier ces besoins dans une situation agréable !
Ensuite vous pouvez après un moment de râlerie, prendre un temps de recul est vous dire :

« Quel était le besoin qui n'était pas satisfait et qui m'a fait râler ? »

Cela ne changera pas le fait d'avoir râler mais cela vous permettra de continuer à identifier vos besoins.
Et puis (plus tard peut être) lorsque vous sentirez une nouvelle râlerie venir. Avant de la laisser sortir, vous pourrez vous dire :

« Je vais bientôt râler, quel est mon besoin ? Comment faire pour en prendre soin ? »

Et alors vous aurez le pouvoir de passer à l'action plutôt que de subir la situation.

 


 

 

Laissez un commentaire

Continuons la discussion !

Espace réservé