vendredi, 03 avril 2015 07:15

 

La porte des toilettes est encore ouverte !

 

La porte des toilettes est encore ouverte !Depuis quelques jours, j’ai décidé de m’attaquer à un petit problème de ma vie de famille (qui n'existe sûrement pas chez vous !): la fermeture de la porte des toilettes !

Chez nous, la porte des toilettes donne sur  l’entrée et  très très très souvent, lorsque je rentre ou je sors de ma maison, je dois fermer cette porte que mes enfants ont laissé ouverte. Depuis quelques jours j’ai décidé que j’en avais marre et qu’il fallait que cela change.

N’ayant pas envie de faire une réunion au sommet pour ce sujet, j’ai choisi de mettre un mot sur la porte. J’ai voulu faire court car plus efficace alors j’ai écrit  « La porte » sur un post-it que j’ai posé sur la poignée.  Mes enfants ont alors pensé que la porte était bloquée … puis  l’ont laissé ouverte une fois les toilettes utilisées.

J’ai alors apporté plus de précision à ma demande. Toujours avec un post-it au-dessus de la poignée,  j’ai indiqué « Merci de fermer la porte ».

Ce midi alors que je constatais une fois de plus que la porte n’était pas fermée et que je réfléchissais à  l’action suivante pour prendre soin de mon besoin de porte fermée : Un post-it au-dessus du rouleau de papier, une conversation avec mes enfants, …. j’ai entendu en moi une petite voix intérieure agacée  « Tout de même ils devraient  faire attention et  comprendre que cette porte doit être fermée, c’est pourtant pas compliqué ». Et je me suis sentie me tendre  et me fermer.

Heureusement depuis que j’ai arrêté de râler, j’ai activé une autre petite voix qui a finalement pris le dessus et qui me disait« Est-ce que je vais laisser un porte ouverte me pourrir ma vie de famille ? Est-ce que cette porte ouverte est la preuve que mes enfants ne m’écoutent  jamais ? » .
Quand j’ai réalisé, que je pouvais répondre non à ces deux questions, je me suis détendue et j’ai pu voir cette porte ouverte comme ……un porte ouverte.

Alors je vais continuer à tout faire  tranquillement  pour obtenir que cette porte soit fermée sans en faire une affaire d’état ou un combat à mener, mais juste un apprentissage à mettre en route.

Et vous quels sont les choses qui vous agacent et qui vous pourrissent  un peu/beaucoup la vie, la relation à vos enfants, et que vous pourriez choisir de regarder pour ce qu’ils sont et non en faire un drame ?

 

Laissez un commentaire

Continuons la discussion !

Espace réservé