jeudi, 28 mai 2015 10:51

Vous est-il déjà arrivé ... ?

Arrêter d’accuser l’autreVous est- il déjà arrivé de péter un câble pour des serviettes en boule dans la salle de bain ou une table de goûter mal (pas) rangée ? On se dit « Ce n’est pas possible, il se moque de moi (il se fout de moi !), il n’en n’a rien à faire de mes demandes, il ne me respecte pas. Il faut que je reste ferme, que je ne lâche rien sinon tout va partir à vau l'eau dans cette maison. ». Alors on hurle dans la salle de bain ou la cuisine et nos enfants soient se bouchent les oreilles, soit débarquent en râlant et se plaignant.

Vous est-il déjà arrivé d’être tellement contrarié(e) par l’attitude de votre enfant (3ème mots dans le cahier de liaison, imitation de votre signature, ….), que vous avez eu envie de lui faire payer son comportement en le sanctionnant par la privation d’un de ses plaisirs ? On se dit « Si je ne fais rien cela va aller de pire en pire, il faut que je le punisse pour qu’il comprenne son erreur ». Alors on ajoute aux trois heures de colle, une privation d’écran et notre ados se dit qu’une fois de plus les adultes sont des c…

Parfois nous tenons tellement à notre autorité et à notre rôle de parent que nous ne voyons pas que nous abimons la relation avec notre enfant.

Que puis-je faire pour

  • ET faire part de mon désaccord
  • ET apprendre à mes enfants à prendre leur responsabilité
  • ET prendre soin de notre relation.

C’est quoi être ferme ?
Crier pour une situation qui nous contrarie et faire de cette situation (classique de la vie de famille) un drame pour lequel il nous faut trouver un coupable et lui faire payer.

C’est quoi comprendre son erreur ?
Est-ce subir en plus de mon heure de colle au lycée, une interdiction de sortie et la tête d’enterrement de mes parents ?

Je peux ne pas lâcher sur mon besoin que la maison soit en ordre tout en prenant soin de ma relation avec les membres de ma famille.

Je peux aller voir la personne concernée, lui décrire la situation et voir avec elle comment passer à l’action. Je peux choisir de continuer  à être exigeant sur ce sujet sans en faire une affaire d’état, je peux aussi choisir que je ne vais pas pouvoir être partout et que finalement, si parfois le goûter n’est pas rangé ce n’est pas si grave et que cela n’a rien à voir avec du manque de respect mais du manque d’attention.

Je peux signifier à mon ados que je ne suis pas d’accord avec son attitude et en quoi cela touche mes valeurs. Je peux aller à sa rencontre lui demander ce qui se passe dans sa vie pour qu’il choisisse d’agir comme cela. Il ne me répondra peut être pas, pourtant il entendra que nous avons a cœur d’avoir son point de vue. Je peux le laisser assumer les conséquences imposées par le lycée sans ajouter une sanction.

Prendre soin de notre relation, ne veut pas dire tout laisser faire,  car alors c’est moi que je ne respecte pas en niant mes besoins et mes émotions.

Etre un parent qui prends soin de la relation,  c'est s'arrêter d’accuser l’autre d’être la source de nos problèmes.
C’est se tourner vers lui et lui dire que nous avons confiance en nous deux pour être capable de trouver ensemble des solutions.

 

 

Laissez un commentaire

Continuons la discussion !

Espace réservé